Comment changer de banques facilement en 5 étapes


Les démarches pour changer de banque ont été grandement facilitées depuis février 2017. Grâce au dispositif de mobilité bancaire de la loi Macron, les banques ont désormais vingt-deux jours ouvrés pour effectuer les opérations de transfert de comptes courants.

Si le processus est plus simple, tout n’est pas automatisé pour autant. Aussi, voici 5 étapes à respecter pour changer de banque en toute sérénité.

Étape 1

Ouvrir un compte dans une nouvelle banque

Après avoir fait le bilan des produits détenus dans votre banque actuelle, ainsi que le choix de la nouvelle banque, il est temps de passer à l’action. La première étape consiste à ouvrir un compte dans la banque sélectionnée.

Il est essentiel de demander dès maintenant une carte bancaire et un chéquier pour en faire votre nouveau compte principal. Pensez aussi à négocier d’emblée le remboursement des frais de transfert des produits épargne possédés (PEA, PEL, etc.). À ce stade, il faut garder l’ancien compte courant en fonctionnement.

Étape 2

Établir le mandat de mobilité

Ce mandat se signe avec la nouvelle banque (en ligne ou en agence) et l’autorise à se tourner vers l’ancienne pour pouvoir transférer les opérations récurrentes du compte. C’est aussi là que vous indiquez votre souhait d’automatiser la clôture du compte de départ. À ce sujet, il est conseillé de ne pas opter pour une échéance trop courte afin d’éviter qu’un paiement ne se présente alors que le compte est clôturé, ce qui peut engendrer un interdit bancaire.

A lire aussi Comparatif des banques en ligne 2019

Étape 3

Faire le point sur les opérations récurrentes

Avec le service de mobilité bancaire, cette action peut être effectuée par votre nouvelle banque. La banque de départ doit alors lui transmettre une liste des opérations récurrentes de votre compte. On y trouve les prélèvements (électricité, gaz, abonnements téléphoniques et Internet), les virements émis (loyers) et reçus (salaires et remboursements de la Sécurité Sociale).

En fait, il s’agit des paiements opérés à au moins deux reprises durant les treize derniers mois. La liste en question devra vous être communiquée par la nouvelle banque, et il faut bien la vérifier afin de s’assurer d’aucun oubli. Pensez notamment à ajouter la Sécurité Sociale et votre mutuelle si elles n’y figurent pas. La nouvelle banque devra ensuite, et dans un délai de cinq jours, informer du changement l’ensemble de ces émetteurs et récepteurs d’opérations récurrentes.

Étape 4

Gérer l’excédent de trésorerie sur le compte de départ

Il est important de conserver des liquidités sur votre ancien compte avant sa clôture. Car les paiements en cours seront débités sur ce compte le temps que le transfert soit effectué. Une fois tous ces paiements réglés, vous pouvez demander à transférer la trésorerie restante sur le nouveau compte.

Étape 5

Clôturer l’ancien compte

Il est maintenant temps de restituer vos anciens moyens de paiement à l’établissement bancaire que vous quittez, afin de pouvoir clôturer le compte. Ayez en tête les éventuels chèques émis de moins d’un an et n’ayant pas été encaissés : ils pourraient générer un interdit bancaire.

Avez-vous suivi toutes ces étapes ? Si c’est le cas, bien joué et bienvenue dans votre nouvelle banque.

Changez de banques dès maintenant !

Comment changer de banque pour BforBank ?

Comment changer de banque pour ING Direct ?

Comment changer de banque pour Boursorama ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *


2 Partages
Partagez2
Tweetez
Partagez