Quelles différences entre un compte épargne logement et plan épargne logement ?


À quoi sert un compte épargne logement ou plan épargne logement ?

Les comptes épargne logement (CEL) et plans épargne logement (PEL) sont des produits d’épargne qui vous permettent de faire des économies. Cependant, les différences entre les deux sont souvent assez floues, et c’est pourquoi nous publions cet article.

Après l’avoir lu, vous pourrez choisir en toute connaissance de cause quel produit de placement correspond le plus à vos besoins, et ainsi maximiser vos rentes.

Il est important de garder en tête que les comptes d’épargne logement et plans épargne logement sont souvent complémentaires, et qu’il peut donc être judicieux de cumuler les deux

Dans les deux cas, aucune condition d’âge n’est demandée. Vous pouvez donc ouvrir un compte ou un plan par personne, quel que soit l’âge ou la condition. En revanche, si un jour vous décidez de faire un rachat de crédit immobilier après avoir fait un crédit immobilier, ne tardez pas trop, la durée de remboursement restante sera influencée par votre âge.

La gestion des durées

Tout d’abord, les premiers points à prendre en compte sont les durées d’épargne minimales et maximales.

Ainsi, pour le PEL, l’épargne doit durer entre 4 et 10 ans. D’un autre côté, le CEL nécessite une épargne de minimum 18 mois, mais n’admet aucune limite maximale. Vous pourrez donc conserver votre compte actif aussi longtemps que vous le souhaitez sans souci.

Ensuite, il faut prendre en compte la durée de remboursement. Cependant, cet outil ne va pas vous aider à choisir entre les deux options puisque les deux proposent un remboursement entre 2 et 15 ans.

De plus, il est important de savoir que les fonds ne sont disponibles lors de la phase d’épargne que pour le compte épargne logement. Ainsi, dans le cas d’un PEL, les fonds engagés ne seront pas utilisables durant la période définie par votre contrat.

Les dépôts minimaux et maximaux des comptes épargne logement et plans épargne logement

Une fois que vous avez choisi la durée sur laquelle vous souhaitez vous engager, il est important de considérer les dépôts initiaux minimums, les versements annuels, les plafonds de dépôts ou encore les plafonds de prêts.

Ainsi, le dépôt initial minimal d’un PEL s’élève à 225 € alors que celui d’un CEL s’élève à 300 €.

Cependant, les bornes de versements annuels varient grandement entre les deux produits. Ainsi, un PEL requiert des versements annuels compris entre 540 € et 61 200 €, alors que le CEL vous propose de déposer entre 75 € et 15 300 € par an.

Le dernier point à prendre en compte est le plafond de prêt accordé. Ainsi, celui des PEL s’élève à 92 000€ alors que celui des CEL est borné à 23 000 €. Ce point peut donc être déterminant pour le choix de votre produit d’épargne.

La rémunération d’un compte épargne logement et plan épargne logement

Le premier point de rémunération à prendre en compte est la rémunération de l’épargne. Les chiffres suivants ne prennent pas en compte les primes de l’état, mais vous permettent de vous faire une idée.

Dans les deux cas, les rémunérations sont brutes:

Le PEL est rémunéré à 1 % alors que le CEL est rémunéré à 0.5 %

D’un autre côté, le taux du prêt varie légèrement entre les deux formules. Alors que celui du PEL s’élève à 2.20 %, celui du CEL est plafonné à 2 %.

Enfin, le dernier point à prendre en compte est la prime d’état. Dans le cas du PEL, elle est équivalente au montant des intérêts acquis pendant la période d’épargne, avec un plafonnement à 1 000 ou 1 525 €. En ce qui concerne le CEL la prime recouvre 50 % des intérêts de la période d’épargne, avec un plafond à 1 1 44 €.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *


0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez